• Nos chaires d'excellence

    Les chaires d’excellence de Synergie Lyon Cancer ont été créées pour amener à Lyon des chercheurs de haut niveau susceptibles de faire progresser les programmes de recherche sur l’échappement tumoral et le ciblage thérapeutique.

Vous êtes ici

Imprimer

Nos chaires d'excellence

Les chaires d’excellence de Synergie Lyon Cancer ont été créées pour amener à Lyon des chercheurs de haut niveau susceptibles de faire progresser les programmes de recherche sur l’échappement tumoral et le ciblage thérapeutique.

Nos chaires d'excellence junior et sénior

En 2007, un appel international a été lancé pour trois chaires d’excellence, dont une chaire « senior » pour des personnalités au parcours scientifique confirmé et une chaire « junior » destinées à des chercheurs plus jeunes. Synergie Lyon Cancer a créé, à Lyon, deux chaires en partenariat de mécénat avec ceux qui suivent la Fondation depuis sa création.

  • Le Pr Gilles Thomas a été recruté en octobre 2008 sur la chaire d’excellence senior APICIL créée par Synergie Lyon Cancer avec le soutien de l’Institut National du Cancer (INCa), du Centre Léon Bérard (CLB), de l’Université Claude Bernard Lyon 1, des Hospices Civils de Lyon et du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA). La venue de cette personnalité pionnière de la recherche en génétique des cancers et à l’expertise reconnue à un niveau international a permis la création et le développement de la plateforme de bioinformatique de la Fondation.
  • David Bernard a été recruté en juin 2009 sur la chaire d’excellence junior Caisse d’Epargne Rhône-Alpes. Son équipe, qui travaille sur les processus de sénescence cellulaire, a été intégrée au sein de département « Apoptose, cancer et développement » du Centre Léon Bérard. Depuis 2011, David Bernard anime sa propre équipe au sein du CRCL « Mécanismes d'échappement à la sénescence ».

Le financement de post-doctorants

Parallèlement à ses chaires d’excellence, Synergie Lyon Cancer a également financé le recrutement de post-doctorants qui sont venus renforcer les équipes cliniques impliquées dans ses projets :

  • Emilie Hénin a intégrée en 2011 pour deux années l’équipe du Professeur Gilles Freyer « Ciblage thérapeutique en oncologie ». Elle se consacre à la modélisation pharmacologique de la réponse à une association de deux thérapies ciblées
  • Thomas Wenner est venu renforcer  l’équipe du Professeur Gilles Salles « Prolifération B indolentes » en 2011 pour une durée de 3 ans. Il y travaille sur le rôle de l’instabilité génétique dans les leucémies et les lymphomes.
  • Maïté Hanot a passé l’année 2011 dans l’équipe du Professeur Claire Rodriguez-Lafrasse, Laboratoire de Radiobiologie Cellulaire et Moléculaire à analyser la corrélation entre le matériel génétique et les implications cliniques des cancers du sein invasifs.